Le groupe

Que dire ? que nous sommes les plus beaux, ça, les images parlent d'elles-mêmes…
Bon, au cas où certain(e)s d’entre vous ne seraient pas encore convaincu(e)s, petit rappel :

Albert Duforest

Albert Duforest

Guitare

Jacques Quézin

Jacques Quézin

Violon

Patrick Laroche

Patrick Laroche

Contrebasse

Christopher Wait

Christopher Wait

Le quota

Mais encore ? Et bien, comme un peu toutes les formations de ce type, Swing 60 est modulable, de deux guitares, voire une guitare/violon au big band, mouais, enfin, n’exagérons rien… le groupe s’adapte à vos besoins, vos envies, la place disponible, votre budget, ah ben oui, il peut arriver que quelques considérations d’ordre trivial se mettent en travers de vos projets, si, si, ça arrive…

Répertoire difficile à classer puisqu’il puise dans le jazz, tendance manouche parce que faire de la guitare jazz, surtout en France, sans jamais faire référence à un certain Django relèverait assez du suicide, mais aussi le swing musette, la chanson française, la bossa, la musique tsigane, la musique juive, etc, bref, tout ça n’étant juste que prétexte à jouer tout et n’importe quoi tant que ça balance et que ça vous chatouille dans les gambettes, les zygomatiques, les canaux lacrymaux, voire les trois d’un coup.

Ah si, en dehors d’être les plus beaux, m’enfin, si, regardez plus haut ! autre petite particularité du groupe, vous entendez souvent parler de ce répertoire comme de la musique vivante, tellement vivante que vous êtes généralement conviés à venir l’écouter dans un silence religieux, balai coloscopique de rigueur pour tenir en place… Nous préconisons l’exact inverse, bougez, parlez, riez, buvez, mangez (rassurez-vous ceci n’est ni notre sang ni notre corps), si vous n’êtes pas vivants, comment voudriez-vous que la musique le soit ?